No Fuck

Le ciel regarde dans le miroir ses nuages filer vers un ailleurs à assombrir. La lumière le perce, lavant peu à peu ses accidents, tel deux aristocrates qui se marient, sans prendre de risque. Voici revenu, le temps de la Dé-Raison.

Rien de plus plat qu’un soleil jaune facilement posé sur un ciel bleu.

Insipide comme l’oeuf sans sel dans son assiette.

Au pain.

Et à l’eau.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :