Jour 5 – En route pour l’Hermitage

J’ouvre les yeux…hmmmm, j’ai encore pas beaucoup dormi me dis-je…je tatonne pour trouver mon téléphone, la peur au ventre qu’il soit 7h00…

Oups…chuuuut, il est tard ! Bon, ok ! Je fais 2 bricoles et hop…

A grand coup d’eau chaude que je me pousse au derrière ! Aller, il fait beau en plus, mais alors grand beau et chaud (ou l’inverse, ça marche aussi). Curieuse ville ma parole, aussi versatile qu’une jolie fille (et oui, les clichés ont la peau dure, de quoi faire des kilomètres de sac Vuitton).

Je decide de longer les canaux, jusqu’à la mer…je redécouvre le plaisir simple de marcher au bord de l’eau, la tête dans le soleil.




Et au détour d’un chemin :

Et là, sur le quai, une belle affiche de la grande commémoration de la victoiriskaya de 45…et ma parole…il me rappelle quelqu’un celui-là, hilare sur son char à faire Kalin-Kalin à Grrros Kanon…

Mais, mais, ma parole, c’est lui, non ?

Aller, on l’applaudit bien fort : Boris ! Boris ! Boris !

Mes jambes ont fait secession, pour l’instant elles avancent encore par conditionnement mais la fin est proche, une grêve se profile, ça sent la paralysie ou l’opération escargot au mieux !!

Ouf, l’Hermitage est en vue…j’essaie de le dire aux gambettes qui pour l’instant font la sourde oreille…encore quelques pas et promis, je m’occupe un peu de vous les gens d’en bas…

Voilà…mes jambes me sautent au cou quand je m’assied et j’en profite pour m’occuper de la classe moyenne de mon corps…

Ahhh voilà, on est mieux là, au soleil, les sens en éveil…l’estomac un peu moins vide !

Ce qui fait rigoler d’avance la partie noble de mon enveloppe, celle d’en haut…c’est qu’elle sait, elle, que celle d’en bas va en chier dans pas longtemps. Elle va oeuvrer encore une fois, s’user à la tâche, tout ça pour quoi ? Pour qu’une minorité qui pèse bien moins lourd qu’elle puisse prendre du plaisir ! Vachte, et dire qu’on est en pays Communiste…

Aller, zou, il est temps de pénétrer dans le Saint des Saints (et pas de mauvais jeu de mot cette fois !)

Voilà, j’y suis…600 roubles plus tard, j’avance vers la première galerie…et c’est un autre épisode.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :