Gnia-gnia-gnia-gnia-gnia

Voilà, difficile de faire moins évocateur que ce titre…je vous le concède…mais quel est le sens caché, quel est la lecture en deuxième rideau ?
Cette fameuse seconde analyse des choses, le vrai sens derrière le mot.

Ok, ok, je ne jette pas la pierre, car chacun est seul dans sa tête…

Bref, tout cet alambic pour simplement lancer quelques mots sur les objectifs et leur absolue futilité.

Avoir un objectif ne sert à rien, fondamentalement, vouloir atteindre un objectif n’est qu’un leurre, le seul interêt réside dans le chemin que l’on parcourt vers cet objectif…imaginez un monde où ceux qui se persuadent d’être parvenu à combler leurs désirs existe…qu’en serait-il alors ? Un grand vide, un immense rien, un conglomérat d’insipides…

La vraie richesse réside dans la découverte, dans le parcours, encore et toujours…et tant que l’on a à découvrir, on est…

Vivant…

Bordel.

Marcher sur la route me met peut-être de mauvaise humeur, mais rester planter là à regarder les autres passer me frustrerait à coup sûr.

Le randonneur.

Publicités

10 Réponses to “Gnia-gnia-gnia-gnia-gnia”

  1. Anonyme Says:

    « Cours au hasard des rues, traverse les forets et disperse dans la fuite l’obsession impossible à réaliser. »

  2. Anonyme Says:

    Question 10
    Vous êtes à un carrefour. Votre voiture et vos lunettes viennent de vous lâcher, et vous avez froids aux pieds.
    Des panneaux semblent indiquer les mêmes noms dans toutes les directions.
    Que faites-vous ?
    a – Vous râlez et vous endormez en attendant que quelqu’un arrive et vous aide
    b – Vous vous mettez à poil et continuez à pied en tirant au sort la direction
    c – Vous décrochez votre téléphone, demandez qu’on vienne vous choper et évaluer les possibles directions à prendre
    d – Vous n’avez ni senti la voiture tomber en râde ni vu les panneaux, vous pensiez juste être arrêté à un stop à durée indéterminée

    Vous avez toute la vie pour vous décider, à partir de… maintenant.

  3. J’enfile 2 hérissons aux pieds, râle un bon coup, me mets à poil et décroche mon téléphone, sans regarder le stop, m’engouffrant au hasard des panneaux…

    De toutes façons, seule la route compte, alors autant pas avoir froid aux extrémités…

  4. Hécate a mangé ses chiens Says:

    Des routes pleines de trous, de bosses, et autres pièges, rien de tel pour se sentir vivre et avancer avec peine… ou non. Tout dépend du chemin emprunté.
    L’important n’est pas le but mais toutes les voies pour y arriver, et le but une fois atteint, finalement n’a aucun sens… Ne pas laisser tomber pour autant!
    Une solution, faire demi-tour et continuer sa quête meme si celle ci change à chaque nouveau pas, l’important, c’est qu’elle soit là pour continuer à avancer… donc vivre!

  5. Hécate a mangé ses chiens Says:

    J’ajouterais:
    comme des robots que nous sommes, programmés pour vivre quoi qu’il advienne!

  6. C’est bien ça 😉

    Mais quand même, pauvres chiens !

    • Hécate a mangé ses chiens Says:

      Hécate: triple déesse, de la fertilité mais aussi de la mort…

      Hécate et ses chiens, roman de Paul Morand, lecture intéressante et plutot marquante pour ceux qui aiment l’amour, sa complexité, et la mort.

  7. ok, merci pour le titre, vais me procurer ça, tu l’as bien vendu !

  8. Hécate a mangé ses chiens Says:

    Tes écrits m’ont simplement fait penser à ce petit roman qui raconte l’emprise de l’amour et toute la haine qui peut s’en dégager… (roman très cout et facile à lire mais pourtant plein de symboles à mes yeux, peut etre un peu torturés, qui ne demandent qu’à apprendre la vie), lecture qui me semble appropriée à une personnalité subtile et tourmentée telle que tu la montre sur ce blog…

    quand à Hécate, femme aux trois visages, c’est un personnage que j’affectionne car trop paradoxale, comme nous tous…

    en tout cas, bonne lecture 😉

  9. Délicate attention et compliment bien enregistré 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :