Cioran – Sur les cimes du désespoir

Transsubstantiation de l’amour.

L’irrationnel joue un rôle capital dans la naissance de l’amour, de même que dans la sensation de l’amour, l’impression de fondre, de se dissoudre. L’amour est une forme de communion et d’intimité : qu’est-ce qui saurait l’exprimer mieux que le phénomène subjectif de la dissolution, de l’écroulement de toutes les barrières de l’individuation ? L’amour n’est-il pas tout ensemble, paradoxalement,, l’universel et le singulier par excellence ? La véritable communion ne peut se réaliser qu’à travers l’individuel. J’aime un être, mais comme celui-ci est le symbole du tout, je participe de l’essence du tout sur un mode naïf et inconscient. Cette participation universelle suppose la spécification de l’objet, l’individuel ouvre à l’universel. Le flou et l’exaltation de l’amour surgissent d’un pressentiment, de la présence irrationnelle dans l’âme de l’amour en général, qui touche alors à son paroxysme. L’amour vrai est un sommet auquel la sexualité n’enlève rien.
La sexualité n’atteint-elle pas, aussi, des cimes ? Ne procure-t-elle pas un paroxysme unique ? Ce curieux phénomène qu’est l’amour, cependant, chasse la sexualité du centre de la conscience, bien qu’on ne puisse concevoir d’amour sans sexualité. L’être aimé grandit alors en vous, purifié et obsédant, nimbé de transcendance et d’intimité, qui rendent la sexualité marginale, sinon en fait, du moins subjectivement. Entre les sexes, pas d’amour spirituel, mais une transfiguration charnelle où la personne aimé s’identifie à vous jusqu’à vous donner l’illusion de la spiritualité. Alors seulement surgit la sensation de dissolution, où la chair tremble d’un frémissement brutal et cesse d’être résistante et obstacle pour brûler d’un feu intérieur, pour se fondre et se perdre.

Publicités

3 Réponses to “Cioran – Sur les cimes du désespoir”

  1. tribuneangel Says:

    magnifique illusion que celle de l’atteinte de la spiritualité via la sexualité … un peu comme si on prenait part à la comédie divine dans ce magnifique jeu amoureux de l’âme, du coeur et du corps …

  2. à la place d’illusion, j’emploierais, moment éphémère 😉

  3. tribuneangel Says:

    oui, c’est vrai le moment est bien réel même si éphémère … 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :