Les illusions

La mode de l’Homme est à la liberté. Depuis quelques centaines d’années maintenant, l’Être Humain dans toute sa magnificience a décidé de vivre libre.
Je me réjouis de voir cette liberté s’étendre, s’infiltrer, s’imposer comme une évidence peu à peu, continent par continent.
De part le monde, les Hommes libres sont désormais heureux, au diable les interdits, à l’eau les despotes, que disparaissent les aliénations d’antan, plantées là par le désir cupide de posséder l’autre…et le reste.

Combien nous jubilons, à quelle hauteur élevons nous cette grâce du ciel qui nous permet de décider selon notre conscience…Nous vivons libre, affranchis.

Certains ont des doutes ? Qu’à celà ne tienne, d’autres se chargeront de leur ouvrir les yeux. Ou de leur fermer.

Et moi j’en pleure sous mes paupières clignotantes. Cette bonne pensée distillée en prétexte, ce bien commun, utile à personne, affiché en programme électoral, érigé telle la vérité Divine, la seule, l’entière.

Nous savons ce qui est bon pour tous.

Voilà la baseline honnête qui devrait orner chaque façade gouvernementale, juste en dessous du logo du « pouvoir ».

Et le pire, c’est que tout cela est probablement vrai. Pourquoi tant de gens y croient si ce n’est que mensonge ?

Pourquoi une minorité détiendrait-elle une vérité face à la majorité ? La vérité n’est vraie et valable que si elle est partagée.

Mais comment expliquer qu’une autre minorité soit à l’origine de cette vérité unique ?

Et c’est là, que le parallèle entre religion et gouvernance devient évident, comme une lumière de bloc opératoire. Les mécanismes sont les mêmes, seuls les mots changes, adaptés au fil des tendances, des époques, des modes.

L’état veille avant Dieu désormais, et les deux conjuguent leurs talents dans ce qu’ils ont de meilleur.

Jamais l’Homme ne s’est senti aussi libre de ne plus pouvoir rien faire. Ou alors, sous couvert, après l’approbation des omnipotents. Et chacun redemande une dose de privation pour calmer ses peurs, pour satisfaire des désirs qu’on lui a insufflé, pour pouvoir continuer à se mentir impunément, aveuglément.

Les lois, les commandements, le respect et l’amour, la tolérance, le progrès, le confort, la douceur de vivre en sécurité. Autant d’armes dans des mains qui se serrent entre elles et se tapent sur les épaules de contentement, se congratulant de la transmission certaine à la prochaine génération. Riant du ridicule du petit, de l’aveugle, du handicapé, du pion.

Et ces mêmes pions, persuadé de la véracité de leur vie, se transforment, en plus, en soldat dévoués, corps et âmes, pensant être des freelance travaillant pour eux, ou presque. Les théories les plus farfelues voient le jour, autant chez les conformistes que chez leurs anti…Et les deux camps se leurrent. Les deux deviennent agressifs, morbides, avec leurs codes, ce qu’il convient de faire et dire pour être partie prenante d’une « famille »…d’une armée…putains de zombies télécommandés.

Restent-ils des observateurs cyniques ? Qu’a-t-on fait aux penseurs qui voyaient, et qui parlaient, décrivaient ? La muselière psychologique, mercantile et éducationnelle a fonctionnée. Du siècle des lumières nous arrivons au siècle de utube, même plus cathodique.
La pensée a été anihilée, la conscience individuelle n’existe plus, la lucidité s’est barrée au fond des chiottes d’un système qui veut le « bien » de tous.

Rien n’a changé depuis les temps de la nuit.

Tout est pire.

Même le sigle anarchiste a déserté les collèges.

Qui aura le courage de fuir ?

Publicités

7 Réponses to “Les illusions”

  1. naroic Says:

    où fuir?

  2.  » La philosophie est trop supportable: c’est là son grand défaut. Elle manque de passion, d’alcool, d’amour. »

  3. des ordonnances de passion, d amour et d alcool, faut me filer les coordonnées de ton doc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :