C’était mieux avant…

Paris, c’était mieux avant, de cette époque où les serveurs dans les brasseries avec encore cet air de ne pas y toucher, cette pointe d’humour à froid qui permettait de se sentir amicalement agressé. Dix ans à peine auront suffit à voir disparaitre ces connivences de tous les jours. Quelques mois, quelques jours, quelques changements de monnaie.

Qui auraient pu prévoir que l’euro allait nous impacter aussi fort ? Et pas seulement dans le volume de nos caddies, ou le rétrécissement de nos loisirs…c’est une ère de scories d’humanité qui a disparue.

Paris devient définitivement une ville sans échelle, sans âme. Le stress y règne en maitre, les Hommes sont durs, partout, les petits mots gratuits se sont évaporés et laissent place aux regards tantôt agacés, tantôt méprisant, quand ce n’est pas la haine qui transpire.

Tout va trop vite, encore plus maintenant, tout est impersonnel, encore pire qu’avant.

L’euro nous a vidé, laminé, les pourboires ont disparus, les frustrations se sont développées.

Et comme si cela ne suffisait pas, les libertés s’amenuisent, il ne reste qu’une peau de chagrin pour en essuyer les traces.

Bientôt, les scènes de violences exploseront, c’est déjà amorcé, il suffit de voir le déroulement du 14 juillet de cette années, avenue de flandre, pour s’en rendre compte. Et la seule réponse apportée, c’est la répression. Pauvres Hommes aveugles qu’ils sont, ces gens au pouvoir, pauvres orientations étroites, riches aveuglements du modèle qui va craquer…

Et ça ne sera pas joli à voir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :