Sise là

Elle était entrée là, un peu par hasard peut-être, un peu par envie aussi, sans jamais se départir de cette langueur exagérée, honteusement vaporeuse.
Assise de côté, la jambe gracieusement repliée sur son genoux, laissant flotter du lin blanc sur ses cuisses, elle était là pour se sentir observée. C’était une de ces nature que certains croisent sans pouvoir en détacher leurs yeux.

Pourtant, son regard n’avait que ce petit parfum d’érotisme de supermarché.

Une plastique dotée d’un petit tunnel en guise d’univers, tellement lisible, tellement prévisible qu’il devenait comique de la regarder du coin de l’oeil, en écoutant tout à fait autre chose. Et plus le coin de l’oeil insistait, plus l’assurance de cette femme à l’âme en solde transpirait, l’éclat fier de ces yeux n’en finissait pas de grandir, faisant semblant de ne rien voir, jusqu’à lui procurer une aura presque Christique !
Le jeu n’était que trop beau finalement, chaque mouvement devenait de plus en plus lent, une femme lascive, directement sortie d’une école d’actrice pour star Américaine de séries B.

Et c’est à cet instant, que le jeu des apparences prends corps, chacun ne comprend l’autre que par sa propre idée qu’il a de lui-même. Voici la raison même pour laquelle il est souvent compliqué de vivre ailleurs que dans une grotte, à manger de la mousse et à boire le jus noirâtre des parois.

Voilà d’où viennent les éternelles incompréhensions des Hommes, d’un genoux dénudé.

Publicités

Une Réponse to “Sise là”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :